Via corda modif 1

Via Corda avec le bureau des guides

Ce jeudi 20 avril, le bureau des guides était en sortie avec les jeunes de la Villa Arthaud à la via corda de Comboire.

Pour ceux qui ne connaissent pas, la via corda est une activité “hybride” mêlant randonnée, via ferrata et escalade. Ce sont des itinéraires qui empruntent de magnifiques parcours aériens situés sur les falaise rocheuses.

Des aménagements (parfois des barreaux d’échelles, tyroliennes etc.) permettent de simplifier certains passages. Il s’agit, en quelque sorte, d’ une approche simplifiée de la progression utilisée en alpinisme sur une arête rocheuse, et donc un excellent moyen de s’initier à la montagne !

Trois groupes ont été formés au départ, en fonction du niveau de chacun. Deux groupes iront sur le grand parcours avec Ludovic (guide) et Jean-Christophe (DE escalade) et un troisième groupe sur le petit parcours avec Benoît.

Via corda modif 6

Distribution du matériel et répartition des groupes.

La progression encordés demande un peu d’habitude: garder la corde tendue devant soi, défaire la dégaine et la clipper sur la corde du copain de derrière etc. le tout sans oublier de grimper!

Les enfants, un peu surpris au départ, s’habituent vite et les groupes progressent à un bon rythme !

Via corda modif 3

Ludovic assure sa cordée

Ludovic assure sa cordée

Le beau temps est au rendez-vous et les enfant s’extasient devant le paysage qui s’offre à leurs yeux.

La vue !

La vue !

Les deux groupes ayant fait le grand parcours débouchent au sommet d’u ancien fort, avec une vue à 360° sur les massifs alentours et la ville de Grenoble.

Les deux groupes au sommet!

Les deux groupes au sommet!

Il est temps de redescendre et ce sera donc rappel pour tout le monde avant d’aller profitr d’un goûter bien mérité !

Hop on se met dans le vide, Ludovic contrôle la descente !

Hop on se met dans le vide, Ludovic contrôle la descente !

Traversée des Arêtes du Gerbier avec le bureau des guides de Grenoble

Soirée sécurité du 11 Avril 2017

La via ferrata de la Bastille est pour de nombreux Grenoblois une première entrée de le monde vertical.

Ce mardi soir dans le parc situé au départ de la via ferrata, une dizaine de personnes s’est réunie pour la première soirée sécurité de ce printemps. Le thème: apprendre les techniques de cordes permettant d’évoluer en sécurité dans un milieu vertical moins aseptisé, le terrain montagne.

Pentes herbeuses, gradins terreux, crapahut, arête effilées…sont des terrains dans lesquels le randonneur du vertige ou l’alpinisme se déplace avec aisance.

Pourtant si la progression est facile, l’assurance est malaisé car il faut trouver le compromis entre rapidité et sécurité. Les participants à cette soirée en étaient bien conscients et se sont prêtés avec sérieux aux ateliers proposés par les guides (Arnaud et Julian): anneaux de buste, encordement court, progression simultanée, micro-longueurs…

Avec un peu d’imagination le mobilier urbain du parc et la via ferrata ont permis de reconstituer de nombreuses configurations alpines.
Apprentis alpinistes ou vieux brisquards des cimes semblent avoir appréciés le contenu.

Une journée de formation complémentaire sur le terrain (course en montagne) sera prochainement proposée au calendrier des sorties du bureau des guides de Grenoble. Suivez bien l’actu pour ne plus suivre aveuglément vos compagnons de cordés !

Merci encore aux participants des semaines de la sécurité à la maison de la montagne qui coorganise ces évènements.

ski de fond 11 mars  (2)

Ski de fond avec le bureau des guides!

En ce beau samedi 11 mars 2017, le soleil était bien présent, il fallait sortir les skis!

C’est donc avec Laura,  monitrice de ski de fond du Bureau des guides de Grenoble, que des membres de l’association “Des Sommets pour Rebondir” sont allées profiter du domaine de L’Arselle à Chamrousse.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’association, vous pouvez revoir l’article “Le bureau des Guides à l’antenne”  ou aller directement sur leur site ici: https://goo.gl/KYqhxr.

Nous laissons maintenant la plume à Fabienne, membre de l’association, qui nous raconte la sortie, vue de l’intérieur:

“Comme toujours depuis le début de notre aventure le beau temps est de la partie et nous allons profiter du soleil tout au long de la journée.

Arrivées vers 10H30 au plateau de l’Arselle où nous attend Laura notre super guide. Nous louons des skis .Véronique nous distribue des buff très sympas offerts par Salomon et c’est parti !

Surprise en arrivant au départ des pistes : c’est aujourd’hui que se court la finale du championnat de France U16 . Bon du coup nous ne sommes pas vraiment seules dans la place mais il y a de l’ambiance! Nous assistons au départ : ils sont impressionnants les petits …

Venga les petits!

Venga les petits!

Une petite séance d’apprentissage pour les débutants, un petit tour de chauffe pour les plus à l’aise et nous attaquons la piste rouge. Sous bois, descentes, montées : chasse neige, demi chasse neige, plier les genoux quand ça descend, une ou deux gamelles … il fait chaud !

Grand beau, bien chaud!

Grand beau, bien chaud!

Au passage un casse-noix moucheté (c’est Laura qui nous apprend son nom) nous fait comprendre que nous sommes sur son territoire. Laura en profite pour nous donner des infos sur la faune et la flore du lieu qui est en fait une tourbière où l’on trouve des espèces très diverses et notamment des plantes carnivores : les droseras (Nous reviendrons voir ça en été).

Casse noix moucheté

Casse noix moucheté

Deux heures plus tard nous voici de retour au point de départ où nous pique-niquons toujours au soleil. Installées en léger surplomb nous avons une vue imprenable sur le Taillefer, mais aussi sur le départ et l’arrivée des pistes et là nous avons le plaisir d’observer des scènes improbables :

un monsieur se filme en descendant avec sa luge (sur 5 m), un autre qui teste son fat bike sur la neige (peu concluant, voir même un peu ridicules), une petite fille a perdu ses parents: pas de problème un pisteur met un panneau au milieu de la piste pour signaler qu’elle est au poste de secours …

petit croquis du Taillefer

petit croquis du Taillefer…

Il est temps de s’y remettre pour les plus courageuses : un tour, deux tours…on ne les arrête plus. D’autres préfèrent les attendre au soleil. Ah tient voilà le fat bike qui repasse…

On ne s'arrête plus!

On ne s’arrête plus!

Et puis redescente sur Grenoble. Promis nous n’oublierons pas de nous étirer et de finir la douche sous l’eau froide pour éviter les courbatures (si si on va le faire…enfin peut être).

La journée a été vraiment sympa, sportive dans un cadre magnifique et toujours dans la bonne humeur.

Merci encore à Laura qui nous a appris plein de trucs et qui nous a si bien encouragées!

Nous retiendrons : ¡Vale Vale ! ”

Le groupe du jour!

Le groupe du jour!

Fabien à l'équipement !

Le Bureau des Guides continue l’équipement !

Le Bureau des guides et accompagnateurs de Grenoble est toujours actif pour développer l’équipement de nouveaux parcours en hauteur et des via corda en milieu naturel.

Ici, la via corda de Choranches.

le bel itinéraire de la via corda de Choranches.

Après avoir équipé une “petite” grande voie très abordable ainsi que quelques voies “écoles” dans le massif de Belledonne, nos fougueux “équipeurs” ont décidés de tourner leur “perfo” vers l’impressionnante face Est du Vercors.

Face NE moucherotte modifiée

Face Nord-Est du Moucherotte et les Trois Pucelles vus depuis Grenoble.

Fabien à l'équipement !

Fabien à l’équipement !

C’est donc une nouvelle via corda qui est en train de voir le jour, dans une ambiance et un décors magnifique, et ce à 20 minutes de Grenoble…

 

Affiche sécurité modifiée

Soirées Sécurités Printemps 2017

Le beau temps et la neige de printemps reviennent, les belles randos commencent à pointer le bout de leur nez et les grandes voies à lézarder au soleil en T-shirt aussi !

Rando vertige

Aie! Mais ce passage du chemin me parait un peu trop “gazeux” pour une première rando de l’année…

assurage arête

Mince mais comment on s’assure sur une belle arête rocheuse déjà?

Et puis ce mouflage de mon second, en difficulté dans le dernier (et pourtant magnifique) surplomb de la 5ème longueur de la voie, comment on fait déjà?!

Pas de panique ! Le bureau des Guides et Accompagnateurs de Grenoble organise pour vous des soirées thématiques sur la sécurité en montagne, de 18h à 20h30 !

Les thèmes sont:

le Mardi 11/04/2017 : Assurage en terrain montagne

le Mercredi 12/04/2017: Sécurité sur glacier

Le Jeudi  13/04/2017: Techniques et astuces pour l’escalade en grande voie

Le Mardi 02/05/2017: Sécurité en randonnée

Le Mercredi 03/05/ 2017: Cartographie/Orientation 

Le Jeudi 04/05/2017: Vaincre le vertige

Attention, dans un soucis d’organisation, les inscriptions sont obligatoires pour pouvoir participer ! (voir l’affiche)

 

Sous le Lac

Raquettes au Lac Achard et col de l’Infernet

Le dimanche 5 mars 2017,  c’est en Belledonne que Laurent, accompagnateur du bureau, est allé “officier” en raquettes !

Objectif du jour : faire découvrir à un groupe de jeunes post-doctorants internationaux  un petit bout de ce massif au caractère sauvage, bien présent dans le décors Grenoblois !

Nico Belledonne modifiée

La matinée est belle et surtout très chaude avec un grand soleil, le bon prétexte pour se mettre en T-shirt et commencer le bronzage pour l’été !

Soleil et T-shirt !

Soleil et T-shirt !

Deux groupes de niveaux, en fonction de la forme de chacun,  ont été formés pour la montée jusqu’au Lac Achard.

Situé à 1917 mètres d’altitude, ce lac est bien connu des randonneurs car de nombreuses ballades classiques en font le tour, été comme hiver. Il est facilement accessible depuis Chamrousse et permet de profiter d’un beau panorama alpin sur les différents sommets de plus de 2000 mètres qui l’entourent.

Montée au Lac Achard

Montée au Lac Achard

Après un pique nique au Lac, le temps change radicalement ! Et oui ça bouge vite en montagne… Place donc aux chutes de neige et à l’ambiance hivernale!  Mais rien n’arrête un groupe de motivés: c’est donc parti pour l’ascension du col de l’Infernet, sous les flocons!

Montée Col de L'infernet

Montée au Col de L’infernet, ça caille !

Arrivés au col, la vue est plutôt “blanche” mais la perspective d’une bonne descente “Freeride dré dans l’pentu” donne le sourire à tout le monde!

Arrivée au col

Arrivée au col

Descente Freeride

Descente Freeride !

Enfin pour finir la journée, Laurent emmène le groupe découvrir les fameuses combes secrètes de l’Arselle, connues de lui seul , toujours sous les flocons ! Une belle journée en montagne !

combes secrètes

Descente dans les combes secrètes

 

 

Chorum Olympique 5

Une Journée au Chourum Olympique

Le vendredi 17 Mars 2017, rendez-vous était donné dans le Dévoluy pour partir à l’assaut d’un couloir atypique, le Chourum Olympique !

Pour ceux qui ne connaissent pas cette incroyable formation géologique, il s’agit d’une immense cavité, formée par l’action conjuguée du vent et de la pluie sur la roche calcaire du massif, qui débouche directement au sommet du Grand Ferrand. On grimpe donc à l’intérieur de ce “couloir-tunnel” qui, lorsqu’il est en bonne condition,  peut même se skier!

L’aventurier du jour, c’est Tom,  un moniteur de ski, emmené par Fabien, guide du bureau.

Un départ matinal à 6h en commençant avec un petit portage de skis (et oui, la neige ne vient pas jusqu’au parking….) achève le réveil de nos deux compères.

Chourum Olympique 1

Ça y est on chausse !

Chourum 2

Premiers rayons de soleil

La chaleur arrive vite avec le soleil et l’allure soutenue de la montée, on enlève vite des couches !

Après une longue approche (qu’il est long ce vallon de Grand Villard !) l’entrée du Chourum est en vue !

Chourum en vue !

Chourum en vue !

On met les skis sur le sac, on chausse les crampons et c’est parti pour 340 mètres de montée ! Les conditions à l’intérieur du Chourum sont globalement bonnes, attention néanmoins à un petit mur en glace d’environs 4 mètres au niveau des arches interferrantes dans la deuxième partie du Chourum.

Chorum Olympique 5

A l’attaque!

 

Sortie de la première partie du Chourum.

Sortie de la première partie du Chourum.

Tom sort du Chourum

Tom sort du Chourum.

Le sommet du Grand Ferrand est atteint à 10h45, qu’il est bon d’être seuls là haut ! Avec le soleil, la neige dure du matin s’est transformée en une agréable “moquette”. Vite! il est temps de chausser pour en profiter !

Chourum Olympique 7

Summit !

La descente est toujours trop courte mais peu importe car des aventures comme celle-ci, il y en aura plein d’autres !

TéléGrenoble_Isère_logo_2011

Le bureau des guides à l’antenne !

Ce jeudi 23 mars , le bureau des guides et accompagnateurs de Grenoble ainsi que l’association “Des Sommets pour Rebondir”,  étaient invités par TéléGrenoble sur le plateau de télévision de l’émission “Si on parlait”, animée par Thibault LEDUC.

Ils étaient respectivement représentés par Ludovic ERARD, guide de haute-montagne au bureau des guides et accompagnateurs, et Véronique MADY, présidente de l’association.

Ce rendez-vous télévisé fut une bonne occasion pour promouvoir le partenariat entre ces deux institutions grenobloises.

Celui-ci a pour but d’emmener  en moyenne et haute-montagne des femmes ayant été confrontées au cancer afin de permettre à celles-ci de “découvrir ou redécouvrir le plaisir de l’effort en montagne, l’envie de se dépasser, en privilégiant la convivialité et la solidarité.

Cette belle initiative  permet à ces femmes  de sortir du cadre des soins et de  retrouver une énergie, un dynamisme et confiance en soi par la pratique de différentes activités de montagne comme la randonnée, la via corda, l’escalade et l’alpinisme, le tout encadré par des guides de haute-montagne.

Un projet commun a donc été pensé et mis en place, l’objectif final étant une aventure de trois jours dans le massif du Mont Rose en Italie, avec l’ascension d’un sommet de plus de 4000 m. Les différentes sorties en montagne organisées chaque mois permettent aux femmes intéressées de pouvoir s’entraîner et acquérir les compétences nécessaires au bon déroulement de la course finale.

Pour participer à ces sorties ainsi qu’à l’ensemble du projet, il faut adhérer à l’association “Des Sommets pour Rebondir” et contacter la présidente, Véronique Mady.

Comment ?! Vous avez raté l’émission ? Aucun problème, vous pouvez rattraper votre retard ici:


SI ON PARLAIT – 23 MARS 2017 par telegrenoble

 ”Des Sommets pour Rebondir”, le site internet: https://www.dessommetspourrebondir.com/

La page Facebook de TéléGrenoble pour retrouver l’émission complète: https://miniurl.be/r-1cvv

 

Belle trace au soleil

Ski de rando: Seuls au Lautaret

Belle trace au soleil

Seuls au monde, un des avantages du ski de rando!

Quoi de mieux comme cadeau d’anniversaire que de pouvoir s’offrir une petite virée en ski de rando entre amis et accompagnés par un guide de haute-montagne?

Du soleil et du ciel bleu à perte de vue, un panorama exceptionnel sur le Râteau, la Meije et le Pic Gaspard,  une neige de printemps “chauffée à point” , voilà les éléments clefs d’une belle journée au Lautaret!

Neige de printemps

Neige de printemps “à point”!

Ajoutez à cela une bonne pincée de bonne humeur et fous-rires et vous tenez la recette d’une journée en montagne que l’on est pas prêt d’oublier de sitôt!

Col du Lautaret 2

Le Pic Gaspard, La Meije et ses arêtes, le Râteau.

 

 

montée au Pic du Lac Blanc

« Ski grand large » au refuge Ricou

Le ski de rando dans les Cerces au cœur de l’hiver, c’est toujours un délice.

On a tout, des pentes douces, des couloirs raides, de grandes étendus ou des forêts de mélèzes qui conservent la poudre, de quoi faire du beau ski quelques soient les conditions. Les refuges sont confortables et chaleureux. Depuis les sommets le panorama sur les Écrins toutes invite à de nouveaux projets pour le printemps.

Cette fois, notre équipe de jeunes grenoblois fait le choix du refuge Ricou. On monte au refuge depuis Névache après un crochet par Buffère, ce qui nous permet d’aller skier le mythique bois de Sully. Le lendemain, l’ascension du pic du lac blanc en boucle nous offre une  course abordable qui se déroule dans des paysages à la Samivel, « ski grand large avec risque faible » nous a annoncé Louis Volle dans le toponeige. Magnifique !

descente ski clarée

descente depuis Casse-Pinière

les chalets de buffère

les chalets de Buffère

la trace

faire sa trace